Ce lundi 29 juillet, la mairie de Thiès  a entamé l’installation de 3.000 lampadaires solaires obtenus grâce à l’Agence nationale de l’électrification rurale (ANER) pour améliorer l’éclairage public de la ville.

Une cérémonie, sobre, marquant le début de l’installation des lampadaires s’est déroulée sur l’avenue docteur Guillet, en présence du maire Talla Sylla.

La mairie de Thiès et l’ANER ont déjà identifié les quartiers qui ont le plus besoin des lampadaires. Plusieurs rues plongées dans le noir pendant la nuit, dont la Voie de dégagement, seront parmi les bénéficiaires.

« Je suis convaincu que si le programme d’installation est mené à bien, cela ne pourra que soulager les populations », assure Talla Sylla.

Selon lui, 1 780 lampadaires solaires seront installés pour « une première phase ». Le restant, soit 1 220 lampadaires, vont être mis en place plus tard, selon le maire qui n’a pas donné de date.

Mais la mairie souhaite que l’opération soit effectuée en « une seule phase » afin d’ »éviter les problèmes », une proposition que le conseil municipal est en train d’étudier, selon M. Sylla.

« C’est une promesse tenue. Nous avions bien besoin de ces lampadaires pour faire face à l’insécurité, aussi parce qu’une ville doit être éclairée », a dit le maire, concernant cette initiative qu’il avait annoncée aux habitants de la ville, le 5 mai 2018.