THIES La Capitale du Rail sera les 28, 29, 30 et 31 décembre 2018 le point de mire du monde artistique pour les besoins de la 2ème édition du Festival «Kaay Thiès». A l’initiative de la mairie ville de Thiès, la fête qui est désormais inscrite dans l’agenda culturel de la ville va contribuer, selon Talla Sylla, à «l’exploitation du riche patrimoine culturel de la ville». Cela, dit-il, «pour faire de Thiès la destination culturelle de la fin d’année. Une cité qui va ouvrir ses bras aux vacanciers, à la diaspora et au flux touristiques».
S’exprimant au cours d’une rencontre d’information avec la presse, le maire de Thiès de soutenir que l’ambition de la municipalité c’est de faire de ce festival une activité de tous les Thiessois et même de tous les Sénégalais. «La ville de Thiès, creuset culturel d’envergure, regorge d’artistes confirmés et de talents sur le plan culturel, scientifique et économique qui méritent d’être reconnus. Des acteurs culturels suffisamment structurés et entreprenants que Thiès s’évertue à soutenir et à valoriser dans le cadre d’une politique culturelle», explique-t-il non sans indiquer que «la ville souffre d’une sous-exploitation de son potentiel culturel malgré l’existence d’un certain nombre d’infrastructures culturelles (bibliothèque, centre culturel moderne, musée, manufacture des arts décoratifs, etc.)».
Toutefois, signale-t-il, «en dépit de nombreuses difficultés, les créateurs thiessois s’illustrent comme des ambassadeurs qui essaiment l’identité thiessoise en contribuant aux facultés artistiques que l’humanité toute entière a en partage». Toutes raisons pour Talla Sylla de l’organisation du festival qui vise à «renforcer l’attractivité de Thiès qui déjà joue sa fonction de ville carrefour». Il ajoute : «Thiès veut conquérir sa place sur l’échiquier international et compte devenir une plateforme incontournable dans les relations et les affaires internationales.» Aussi le festival sera-t-il l’occasion de «relever les talents qui sommeillent chez les artistes avides de moments et d’espaces d’expression dans différents domaines : théâtre, musique, danse, artisanat et tous les autres domaines artistiques». Il s’agit, selon le premier magistrat de la ville, de faire de Thiès «le point de mire de la vie culturelle du Sénégal, un espace dédié à la diversité des expressions culturelles, à travers l’organisation d’un Salon international du livre de Thiès, mais également d’un Salon du tourisme, de l’artisanat et d’un Festival de théâtre du Rail (Fest’rail)». Selon M. Sylla, «le grand défi à relever c’est de faire de Thiès un pôle culturel par excellence au Sénégal».
Cette 2ème édition du Festival «Kaay Thiès» qui est placée sous le thème «Le vivre ensemble : principes et modalités en milieu urbain» va revisiter la culture thiessoise dans sa diversité. Aussi à l’occasion de ces 4 jours, des figures emblématiques du secteur vont être honorées. Il s’agit de Ndèye Seck Signature et son alter ego Amy Balla Tall. Cette dernière, chantée par l’auteur de Signature, sera réhabilitée à titre posthume.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
21 + 11 =