POURQUOI VOULOIR S’EMPRESSER D’OFFRIR L’HONNEUR D’UN PREUX AUX VAUTOURS…?

Le rapport de L’IGE : De la période 2011 à 2015 .

En réalité une question d’interprétation de l’arrêté interministériel n0 04796 du 27 Mars 2015 portant répartition du Fonds de dotation de la décentralisation aux départements, aux communes et aux autres bénéficiaires alors qu’aucun service budgétaire n’est précisé.

L’ IGE reproche au Maire Talla Sylla l’acquisition de fournitures scolaires d’un montant de 19,558 millions Fcfa aux établissements scolaires et franco arabes de la Ville de Thiès et 16 millions Fcfa d’aide aux indigents . Car selon les inspecteurs contrôleurs , ces compétences sont celles des communes et non de la Ville. Le rapport ne dit pas que les dépenses ne sont pas effectuées mais qu’elles ne sont pas dans les attributions de la Ville selon leur compréhension. Ce qui est une question d’interprétation de texte de lois.

Le Maire Talla Sylla se dit honoré d’être cité dans le rapport pour aide à la population thièssoise, précisément aux établissements scolaires , aux écoles franco-arabe et aux indigents .

Comment peut on enlever à la Ville les prérogatives d’appuyer les élèves et les nécessiteux se demande Talla Sylla ?

Pour le premier Magistrat de la Ville de Thiès, les textes de lois de l’acte 3 de la décentralisation souffrent parfois d’un problème d’interprétation .
Les collectivités territoriales sont souvent obligées d’interprèter les textes de lois selon leur compréhension et les réalités sur le terrain du fait des retards notés sur la publication de certains arrêtés ministériels qui doivent répartir les fonds alloués à la décentralisation et préciser les services budgétaires.

Plusieurs fois , le ministère de tutelle est interpellé sur les décrets d’application et les arrêtés ministériels. Il s’y ajoute que les collectivités territoriales sont victimes de l’instabilité notée au ministère des collectivités territoriales et de l’aménagement du territoire .

Talla Sylla pense qu’il est impératif d’aller vers des évaluations de la phase 1de lacte 3 avec les acteurs de la territorialisation et apporter des corrections car révélant des contradictions.

Pour la transparence et la reddition des comptes

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
28 × 9 =